Qui sommes nous ?

justine-l'arkia

JUSTINE

Moi, c’est Justine Vaudour, une étudiante d’origine Tourangelle de 25 ans.

J’étudie à SUP’ de COM Nantes en Master 2 « Manager de la Communication Stratégique et Digitale ». Je suis une formation en alternance et occupe un poste de chargée de communication interne à EDF, dans une unité d’ingénierie nucléaire dont le siège social est à Tours. Passionnée par le sport je suis depuis septembre à titre bénévole Community Manager de l’US Tours Rugby.

Concernant mon histoire avec les chevaux, elle débute dès mon plus jeune âge. A 4 ans je commence l’équitation à « La Boisnière » une petite structure équestre de Touraine et fais mes armes au Centre Equestre de Blois (41) et à La Perchais (37). Véritable sport passion j’atteins le niveau galop 6 à l’âge de 14 ans et possède mon propre cheval depuis bientôt douze ans.

L'ARKIA

L’Arkia est une jument bai cerise d’1m64, de race trotteur français, née en 1999.

Petite fille d’un champion – Fakir du Vivier, L’arkia est élevée pour être un cheval de course de trot attelé. Après un entraînement intensif et des temps médiocres sur les champs de courses, elle est vendue à l’abattoir à l’âge de 4 ans. Sauvée in extrémiste par son ancien propriétaire, elle vit dans un centre équestre parisien durant 2 ans avant de déménager en Touraine. Un grave accident de cheval, contraint son propriétaire, pour raison médicale, à la revendre. L’Arkia arrive finalement à la maison en août 2006, et partage ma vie depuis.

Même si comme tout cheval elle a ses instants de folie, niveau tempérament, L’Arkia est une jument très calme et douce – que ce soit à pied ou en selle. C’est un cheval de tête qui passe partout tant qu’elle a confiance en son cavalier.

Notre histoire

Nos chemins se sont croisés en septembre 2005. L’Arkia venait juste d’arriver en pension dans mon club. Début 2006, mes parents m’annoncent que j’ai un âge et un niveau suffisant pour posséder mon propre cheval. Au même moment L’Arkia est mise en vente. J’essaye plusieurs jeunes chevaux pendant le premier semestre 2006 et ai même envisagée d’acheter une pouliche. Pas de coup de cœur, les mois passent et les recherches continuent.

Mai… L’Arkia est toujours en vente. Mon moniteur me déconseille de l’essayer et même de l’acheter. Elle ne correspond pas à mes critères de recherche : un cheval avec peu d’expérience, qui ne sait que trotter, un peu dangereux et imprévisible – pas de quoi rassurer mes parents. Juillet arrive, mon moniteur accepte enfin que je tente ma chance. Début juillet 2006, je retrouve donc Paul, mon moniteur et L’Arkia. Sur quinze jours je monte L’Arkia à 3 reprises. Elle reste étonnamment calme et à l’écoute, et moi sourire jusqu’aux oreilles je sais au fond de moi que c’est ELLE, le cheval que j’attendais.

En août 2006, un van arrive dans la cour familiale et je vois L’Arkia en sortir ! Mes parents venaient juste de m’offrir le plus beau des cadeaux et mon plus grand rêve venait de se réaliser.

Notre histoire et les projets commencent…

Temps et patience ont été de mise pour apprendre à se connaître, à se comprendre et à progresser ensemble. Je suis sortie accompagnée les premiers mois mais avec une jument comme elle, qui passe partout en extérieur, je suis vite partie explorer les alentours seule.

Nous commençons les compétitions en 2008. Après une année à faire des courses d’endurance je comprend que ce n’est pas notre discipline de prédilection. On s’essaye au CSO, mais pareil, pas de grandes sensations et un cheval pas des plus à l’aise. Changement de cap en 2010 ! Je décide d’allier monte en extérieur, compétition et saut. Le TREC (Technique de Randonnée Equestre de Compétition) apparaît comme la discipline parfaite. Elle allie course d’orientation, maitrise des allures et PTV (un parcours d’obstacles en terrains variés – obstacles que l’on pourrait rencontrer en pleine nature). Nous concourrons 4 années consécutives : 3 en individuel et 1 en équipe. Nous remportons de nombreux 1er prix départementaux et régionaux mais ne décrochons jamais de place sur le podium lors des championnats de France à Lamotte Beuvron dans la catégorie « club élite ».

Au fur et à mesure des années, nous nous apprivoisons et la complicité grandit. Je commence à la monter en licol en 2012, d’abord en carrière puis en balade et j’ai rapidement pris le pli en compétition. Le TREC est une discipline offrant un maximum de liberté dans le choix du matériel. Seuls mots d’ordre pour monter en licol : respect et confiance.

Aimant l’aventure, je décide à 2 reprises, de partir galoper sur les plages françaises. Depuis 2015 nous profitions des beaux paysages tourangeaux lors de longues randonnées. Et me voilà aujourd’hui, avec pour projet de faire la Loire à cheval en 12 jours pour fêter nos 12 années de vie commune ! 

__  Justine Vaudour & L’Arkia