Je vous dis tout sur mes destinations de La Loire à cheval 2018

Écrit par Justine Vaudour 11 août 2018
Je vous dis tout sur mes destinations de La Loire à cheval 2018

Quelques jours après mon retour, je vous dis tout sur les adresses où j’ai séjourné pendant mon périple 

Jeudi 26 juillet – étape n°1 – Tours / Bréhémont : Pour cette première nuit j’ai eu la chance d’êtreê hébergée chez les parents d’un de mes meilleurs amis, Romain. Quant à L’Arkia elle a passé sa nuit avec un autre cheval chez le maire de Bréhémont.

Vendredi 27 juillet – étape 2 – Brehémont / Cravant-les-Côteaux : Pour ma deuxième nuit j’ai été hébergé par un producteur de Chinon bio : Chinon Lambert. L’Arkia avait un grand pré pour elle et moi j’étais dans une maison en rénovation destinée à être un gîte d’ici quelques années. C’est très agréable de dormir au milieu des vignes et de découvrir le métier de vigneron  en passant l’après midi sur l’exploitation. J’espère que lorsque le gîte ouvrira Béatrice fera table d’hôtes car elle cuisine divinement bien !

Samedi 28 juillet – étape 3 – Cravant-les-Côteaux / Souzay : J’ai passé cette troisième nuit dans un gîte situé sur l’île de Souzay. La Ferme du Port est un endroit atypique, on peut dormir dans une maison faite en pierre blanche de Loire ou dans des yourtes à 4m de haut dans un vieil hangar en bois utilisé comme salle de spectacle. J’ai eu la chance de dormir dans une yourte pour la première fois de ma vie. D’en haut je pouvais apercevoir le box d’extérieur que j’avais construit pour L’Arkia pour la nuit. Juste à côté du gîte il y une guinguette « La Belle Excuse« , on ne peut pas faire plus près. L’ambiance est plus que sympathique, les locaux et voyageurs sont tous ensemble sur des tables et chaises ayant eu une autre vie avant celle-ci. La guinguette est en harmonie avec la nature puisqu’elle s’est adaptée au jardin déjà présent. Entre fleurs, légumes et musique c’est l’endroit idéal pour ce ressourcer en mangeant après une longue journée de randonnée.

Dimanche 29 et lundi 20 juillet – étape 4 + repos – Souzay / Saint-Mathurin-sur-Loire : Vient le temps de quitter les nuits douillettes chez l’habitant et de sortir la toile de tente ! Je me suis arrêté au Camping Port La Vallée pour 2 nuits. Le camping est petit, calme et fonctionnel, pas de chichis mais le principal c’est de s’y sentir bien et en sécurité et ça a été mon cas. On y croise principalement que des personnes effectuant la Loire à vélo, l’occasion d’échanger sur nos aventures et les tracés.

Mardi 31 juillet – étape 5 – Saint-Mathurin-sur-Loire / Rochefort-sur-Loire : Le deuxième camping du périple est le camping « Les Plages de Loire« . Plus grand camping cette fois avec 3 étoiles au compteur. Je m’y suis sentie très bien, l’accueil était parfait mais c’est peut-être un camping trop « haut de gamme » pour ce genre de périple. Même si j’ai beaucoup échangé avec mes voisins ce n’était pas aussi cosy que le précédent. Les petits plus sont le cadre et la permanence à l’accueil, même lors de mon départ à 7h où l’un des salariés m’a conseillé sur l’itinéraire à emprunter pour rejoindre la ville suivante sans passer par les routes de La Loire à vélo.

Mercredi 1er août – étape 6 – Rochefort-sur-Loire / St-Florent le Vieil : Troisième et dernier camping du périple. Je me retrouve sur l’île Batailleuse dans le camping ECO Loire, il est situé sur une île entre les communes de Varades et St-Florent le vieil. Quel cadre et surtout quelle vue on a quand on sort de l’île pour se placer sur les ponts pour admirer les communes avoisinantes. Magnifique ! Après avoir installée L’Arkia dans un pré de 30 mètres carrés au milieu dans campeurs en tentes caravanes ou cabanes en bois, à mon tour de m’installer. Et là je vois qu’en face de L’Arkia une cabane en bois en hauteur est disponible. Pour soulager mon dos je choisis cette option plutôt que la tente et la nuit en a été bien meilleure je vous le garantie. L’intérieur de la cabane est pas très grande, juste la place de quoi stocker vos sacs à dos et deux lits une place (nb : le camping vous fourni toute la literie). L’accueil était encore une fois top pour ma par. Le camping n’est pas très grand mais il est idéal pour les randonneurs de La Loire à vélo ça c’est sur !

Jeudi 2 et vendredi 3 août – étape 7 + repos – St-Florent le Vieil / La Varenne : Arrêt ressourçant pour deux nuits chez l’habitant. La maison des Le Breton est situé dans le village de La Varenne. Ils proposent – depuis mon passage – une chambre pour deux personnes avec salle d’eau attenante aux randonneurs de La Loire à vélo. Si vous voulez contacter Mickaël et Madeline c’est ici : madeline.mickael@orange.fr. Là bas vous serez comme à la maison et vivrez le quotidien d’une famille de trois enfants débordant de joie. Du jardin vous aurez le plaisir – comme je l’ai eu – d’observer la vallée, les vignes, le Château de la Varenne et le Château de Louis de Funes.

Samedi 4 août – étape 8 – La Varenne / Bouguenais : Le centre équestre de Bouguenais « Les écuries du Clos » m’ont accueilli avec plaisir L’Arkia, mes amis à vélo et moi pour une nuit au centre équestre. Nuit en box pour L’Arkia, nuit en toile de tente pour nous. Magnifique soirée avec mes amis et quel coucher et lever du soleil nous avons assisté.

Dimanche 5 août – étape 9 – Bouguenais / Corcept : Avant dernière nuit du périple de 12 jours au Manoir de l’Espérance. La cadre est super, le site est bien aménagé cependant j’émettrais un léger bémol sur l’accueil. C’était le moins « accueillant » depuis mon départ…

Lundi 6, mardi 7 et mercredi 8 août – Corcept / Pornic / Les Moutiers : Dernier arrêt de ce périple à Le Moulin des Tréans. Corinne et Yves nous ont généreusement accueilli après un article du Courrier du Pays de Retz mentionnant que je n’avais pas encore trouvé de lieu où séjourner aux alentours de Pornic avec L’Arkia et mes amis. Le cadre est magnifique. Quand vous arrivez vous passer sous un porche, puis vous voyez la maison avec le moulin. Les hôtes vous font ensuite découvrir les lieux, une terrasse pour les vacanciers, un espace de vie dans la maison pour partager un repas ou un thé/café dans un canapé, des vélos en libre service pour les balades en bords de mer (mer située à 1,5km), un parc arboré avec 3 yourtes, 2 pour dormir et l’une 0% stress et 100% relaxation avec sauna, hamam et spa, puis un espace où faire un feu de camp le soir « Koh Lanta » pour les intimes et 3 hamacs juste à coté pour se reposer à toute heure de la journée. 2 jours magiques en compagnie des hôtes, des vacanciers et de mes amis. J’ai eu l’impression d’être dans une grande famille et d’être restée des semaines tellement j’y étais bien. Je vous recommande vraiment Le Moulin des Treans pour des vacances en famille, un long week-end entres amis et ce pour 3 raisons. D’une part pour le cadre, d’autres part pour Corinne et Yves qui sont des personnes géniales, généreuses, disponibles et très accueillantes, et enfin pour les petits déjeuner préparer par Corinne. Les produits sont délicieux et choisis avec soin (ps : les yaourts et confitures sont faites maison, un délice). Bref, c’était le meilleur endroit rêver pour la fin de mon périple à cheval.

2 Commentaires
0

You may also like

2 Commentaires

stephane et victorinne bertin 19 août 2018 - 14 h 46 min

nous avons suivi ton periple cet ete grace a notre fille vic ,pour notre part nous preparons une etape « entre loire et chevaux « pour 2019 entre blois et beaugency.felicitations encore

Reply
Justine Vaudour 11 octobre 2018 - 13 h 22 min

Merci beaucoup pour votre message ! C’est toujours un plaisir de lire des messages de soutien. Bon courage à vous pour votre périple Blois – Beaugency, ça va être une aventure formidable vous verrez ! 🙂

Reply

Laisser un commentaire